Qu’est-ce que c’est les hémorroïdes?

Les hémorroïdes sont une partie naturelle de notre corps et un élément fondamental du système anorectal. Il s’agit en fait de coussinets formés par un tissu angiocaverneux (c’est-à-dire formé par des artères et des veines) soutenus par un tissu élastique et musculaire.
Elles ont un rôle physiologique qui est celui de contribuer à la continence anale par une fermeture/tenue en conditions de repos et à la défécation en favorisant l’expulsion, par glissement sur la muqueuse, du bol fécal au cours de la défécation même.

On distingue sous l'appellation d'hémorroïdes, l'atteinte de deux structures vasculaires distinctes :  

  • Le plexus hémorroïdaire externe
  • Le plexus hémorroïdaire interne

Le plexus hémorroïdaire (c'est-à-dire l’ensemble des coussinets formés par les vaisseaux sanguins des hémorroïdes) peut être distinct en une partie interne et en une partie externe: les hémorroïdes internes sont positionnées dans la partie haute du canal rectal, au-dessus de la « ligne dentelée » qui est une ligne horizontale irrégulière formée par la continuité entre les valvules anales et la base des colonnes rectales. Les hémorroïdes internes sont recouvertes de muqueuse anorectale dépourvue de terminaisons nerveuses sensitives c’est pour cela qu’elles sont insensibles à la douleur.

Les hémorroïdes externes, au contraire, se trouvent au-dessous de la « ligne dentelée », sur le bord anal et sont recouvertes de peau qui présente une innervation sensitive douloureuse. Les hémorroïdes internes et externes sont en communication vasculaire entre elles.

Mais quand peut-on parler de maladie hémorroïdaire ?
Pour établir la présence de maladie hémorroïdaire il faut que la condition physiologique du plexus hémorroïdaire soit modifiée : les tissus qui soutiennent les hémorroïdes cèdent, ce qui provoque un prolapsus. Les théories sur le développement de la maladie hémorroïdaire sont multiples. Les plus reconnues sont:

  • que l’affaissement des tissus provoque le prolapsus des coussinets hémorroïdaires. Cela génère la création d’une angulation des vaisseaux sanguins qui va créer un déséquilibre entre l’afflux artériel et le reflux veineux, rendant difficile le reflux sanguin avec pour conséquence la stagnation.
  • qu’au contraire un hyper flux artériel causerait l’augmentation du tissu hémorroïdaire et par conséquence un prolapsus.

En résumé les motivations de l’apparition des hémorroïdes sont deux : l’affaiblissement des tissus qui les entourent et l’augmentation du sang dans les hémorroïdes. Laquelle des deux en est la cause et laquelle la conséquence fait encore objet de débat. Dans tous les cas le résultat est le glissement vers le bas des hémorroïdes le long du canal anal et le gonflement des coussinets hémorroïdaires à cause du mauvais reflux du sang veineux ou à cause de l’hyper flux sanguin artériel.

Comment se développe la maladie hémorroïdaire ?

En réalité il n’existe pas une cause unique et précise quant à l’apparition des hémorroïdes, mais un certain nombre de facteurs importants peuvent causer cette maladie. A la base, il peut y avoir des facteurs mécaniques, qui dépendent, par exemple, d’un affaiblissement de la muqueuse du canal rectal, due à l'âge ou une constipation chronique.

Il existe également toute une série de facteurs qui peuvent favoriser le développement des hémorroïdes comme par exemple:

  • Prédisposition familiale ou héréditaire;
  • Constipation;
  • Diarrhée chronique;
  • Évacuation difficile;
  • Abus de laxatifs;
  • Alimentation pauvre en fibres;
  • Travail épuisant et surmenage;
  • L'obésité;
  • Mode de vie sédentaire;
  • Grossesse;
  • Certains sports comme le cyclisme, l'équitation, la moto.