Opération chirurgicale des hémorroïdes

La maladie hémorroïdaire est caractérisée par des saignements et le prolapsus des coussins dans le canal anal. Lorsqu’il n’est pas possible de soigner les crises hémorroïdaires avec des traitements pharmaceutiques ou ambulatoires, l’opération chirurgicale est dans ce cas envisagée pour guérir cette maladie qui affecte plus de 50% de la population adulte occidentale.

Les techniques chirurgicales pour l'opération des hémorroïdes sont plus invasives que les techniques ambulatoires, mais sont en général plus efficaces pour résoudre cette pathologie.

Les traitements chirurgicaux sont nécessaires dans le cas d’hémorroïdes de stade avancé notamment pour des hémorroïdes de 3ème  et 4ème  stade.  La méthode THD Doppler, mini-invasive, peut être une solution envisageable également pour les hémorroïdes de 2ème stade.

Les techniques chirurgicales traditionnelles sont:

Hémorroïdectomie

Dans les cas les plus graves, pour des hémorroïdes de 3ème et 4ème stade, on peut avoir recours à l’intervention chirurgicale traditionnelle, même si désormais elle est de plus en plus souvent remplacée par d’autres méthodes, toujours chirurgicales mais moins douloureuses. Il y a deux types d’hémorroïdectomie, celle ouverte selon Milligan Morgan et celle fermée selon Ferguson. Toutes les deux consistent à pratiquer l’ablation du tissu hémorroïdaire qui saigne ou qui descend. Il s’agit d’une technique efficace et avec peu de récidives, mais franchement douloureuse à cause des plaies qui doivent cicatriser. Elle entraîne 1 à 4 jours d’hospitalisation et il faut entre 3 et 6 semaines pour reprendre une activité professionnelle.

Anopexie par agrafage mécanique

Il s’agit de la première méthode qui a proposé une alternative à l’ablation des hémorroïdes. A la place d’une hémorroïdectomie cette méthode, connue comme méthode Longo ou PPH, prévoit une anopexie : on corrige le prolapsus de la muqueuse en enlevant une partie du canal rectal et en repositionnant les hémorroïdes dans leur position d’origine. On utilise une agrafeuse mécanique qui retire la muqueuse en excès et en même temps suture celle restante. La douleur post-opératoire est considérablement réduite car il n’y a pas de plaies ouvertes. C’est une technique indiquée pour les hémorroïdes de 2ème, 3ème et 4ème stade.

Désartérialisation Hémorroïdaire Transanale guidée par doppler

Il s’agit d’une méthode chirurgicale qui n’entraîne pas l’ablation du tissu et c’est pour cela qu’elle réduit considérablement la douleur post-opératoire. La technique consiste à localiser à l’aide d’un anuscope doté d’une sonde doppler, les branches terminales de l’artère hémorroïdaire supérieure, qui sont ensuite suturées avec quelques points internes, dans la zone insensible à la douleur. Cette méthode est proposée pour le traitement des hémorroïdes de 2ème, 3ème et 4ème stade, surtout si elles sont saignantes.

Pour en savoir plus visitez la page dédiée à la Méthode THD.

News

errore connessione